Fête de l'insurrection Gitane 2016

 Exil

Un Spectacle Politique Vivant  15 mai 2016 de 11h à 2h sur le parvis de la basilique de Saint-Denis  

L'insurrection Gitane ?

  Cette année encore La voix des Rroms et ses amis célèbreront en France et en Europe, le soulèvement, le 16 mai 1944, des femmes du « camp des familles tziganes » d’Auschwitz II-Birkenau, sous la forme d’un Spectacle Politique Vivant. Suite aux efforts de La voix des Rroms auprès de ses partenaires, le 16 mai est devenu depuis mai 2015  l’International Rromani Resistance Day et simultanément des évènements auront lieu  encore en 2016 dans de nombreuses villes d’Europe, dont Berlin, Vienne, Budapest, Skopje, Srebrenica, Prague etc... Tout particulièrement, l’événement continental portera le thème commun de l’EXIL avec la volonté de  rassembler les hommes et les femmes que l’histoire contemporaine, les guerres de l’économie ont arraché à leur lieux familiers pour les exposer aux dangers des mers et des routes d’Europe : les “migrants”, “les réfugiés”. En exposant  encore le spécifique exil rromani, cette fête politique et culturelle veut contribuer à l'ouverture de l’Europe pour l’accueil des victimes de ces guerres de l’économie.  Grand manifeste  contre le racisme  structurel, la Fête de l’Insurrection Gitane veut aussi être  un acte d’affirmation d’une nouvelle appartenance commune fondée sur la cohésion non hiérarchique de tous  en tant que multiplicité résistante. L’identité rromani, multiple, dans son acte d’insurrection historique, et en tant que cible contemporaine parmi d’autres des violences nationales et gouvernementales en Europe, se propose comme paradigme de cette unité harmonieuse des différences dans un ensemble continental cohérent.  C’est donc tout naturellement que cet acte qui veut participer d’un mouvement général de refondation de la citoyenneté doit prendre place pour la France à Saint-Denis, localité cosmopolite organisée, et donc objet métropolitain de la haine nationaliste, et précisément sur le parvis de la Basilique où sont les gisants des Rois et qui par ailleurs, est mentionné dans le Journal d’un bourgeois de Paris (1427) comme lieu l’apparition des Rroms dans le Royaume de France. Cette année encore, la fête, parodie d’une insurrection, sera aussi la parodie d’une foire, en hommage à la foire du Lendit, qui du haut Moyen-Âge à l’aube du monde industriel fût le motif d’un afflux dans les parages de Saint-Denis des peuples français et de toute l’Europe continentale.  

Les faits :

Le 16 mai 1944, les femmes et les hommes du "camp des familles tziganes" d'Auschwitz II Birkenau, avertis par le réseau clandestin de la résistance du camp, se sont organisés et ont réussi à repousser les gardes SS venus les conduire aux chambres à gaz. Les meneurs de cette insurrection, membres d'un plan secret de soulèvement général du camp, furent après cette nuit dispersés et assassinés dans d'autres sites d'extermination du 3ème Reich. Les enfants, les femmes et les hommes restés dans le "camp des familles tziganes" ont été exterminés dans la nuit du 2 au 3 Août 1944. Le plan général de soulèvement du camp fût mis en œuvre le 7 octobre 1944, par les membres des "sonderkommandos" depuis le site des chambres à gaz.

Le danger d'être victime :

L'effort en vue de la reconnaissance du "Génocide des tziganes" est historiquement lié à l'émergence après-guerre d'un "mouvement pour les droits civiques". Ce mouvement était largement organisé autour de la promotion et de la reconnaissance d'un nom "endonymique" : "Rom", "Sinti und Roma", etc. Cette centralité du nom était un des aspects de la promotion et reconnaissance de la cultures et de la langue Rromanis.  La nouvelle génération a commencé d'être sensible au danger qu'il y a à surgir dans l'espace collectif sous le seul aspect de la figure de victime historique de crimes politiques de masse ; et faire ainsi de cet état un référent existentiel central. Ce stratagème a deux effets fâcheux majeurs : d'une part renforcer l'exposition du groupe victime face à la possible violence d'État, et d'autre part augmenter l'hostilité à l'égard du groupe au sein de l'ensemble des administrés qui n'en font pas partie.

Promouvoir la révolte et la dignité pour la situation actuelle :

Il est très pertinent, au contraire, d'associer cet effort de reconnaissance et de souvenir du processus de destruction, de sa complexité spécifique à la célébration de l'héroïsme et de la résistance, même précaires, qu'il a rencontré. L'exemple de cet acte de résistance inspire courage et dignité. Son incompréhensible maintien dans le silence de l'Histoire est il motivé par la puissance de vie qu'il contient ? Cette puissance doit, quoi qu'il en soit, servir désormais à la jeunesse européenne de réservoir pour faire face aux incertitudes et menaces du présent (montée de l'autoritarisme, normalisation des pratiques policières abusives, état d'exception permanent etc...)

Une réappropriation démocratique de l'histoire :

La pratique commune de la commémoration est plus souvent institutionnelle, et si elle désigne les premiers concernés sous l'aspect exclusif de la victime, c'est que son objectif et sa justification,  par la désignation de ce statut, sont la repentance du "bourreau", l'essentialisation de la figure de la victime, l'institution d'un "bouclier moral" entre le "bourreau" et la victime, bouclier qui paradoxalement est toujours entre les mains du "bourreau". La dite cérémonie est ainsi formalisée en direction exclusive des institutions, et les premiers concernés n'y figurent que sous l'aspect d'une représentation (de victime) adressée à ces mêmes institutions. L'initiative Rromani Resistance propose une méthodologie alternative qui consiste à formaliser la mémoire en direction des premiers concernés afin que la forme décidée soit conforme à leur usage, avec pour objectif l'amélioration de la vie démocratique suivant l'autorité et la responsabilité du "dèmos".

La multiplicité comme loi du "dèmos" :

Rromani Resistance est le plus largement inclusif. Si le "genocide des tziganes", dans la stricte intimité des familles, a ravagé un groupe restreint (mais multiple : Rroms, Manouches, Sintés, itinérants divers etc... ), la résistance a toujours été le fait d'amitiés partisanes rassemblant des femmes et des hommes, qui outre appartenir à cette communauté d'amis, avaient des appartenances individuelles variées. Ainsi le réseau de résistance interne de Birkenau, auxquel les leaders Rroms et Sintés du 16 mai appartenaient, comptait aussi des juifs de diverses nationalités, des polonaises monarchistes, des communistes polonais etc... La résistance contre les crimes politiques d'État du présent et de l'avenir ne peut pas être le fait du prince mais seulement le fait du "peuple". Rendre aux premiers concernés la puissance contenue dans la révolte du 16 mai 1944, c'est leur donner l'outil pour reformer la multiplicité d'amis que doit être un "dèmos" : la communauté des partisans.  

Articles presse autour du 16 Mai 2015

- Sans A : "Mémoire vive" - Le Parisien : "Saint Denis : fête en mémoire de l'insurrection gitane de 1944" - Mediapart : "Pour un institut culturel européen des Rroms" - Mediapart : "Romstorie : Quelques lignes en mémoire de la révolte des Rroms à Auschwitz le 16 mai 1944" - Mediapart : Des enfants qui "ont vocation" à être pickpockets - CitizenSide : "Saint Denis : Fête de 'l'insurrection gitane" contre le racisme anti-Roms" - Dépêche Tziganes : "16 - 17 Mai Fête de l'insurrection gitane, symbole des résistances d'hier et d'aujourd'hui" - (Autriche) : "Tziganes à Auschwitz Birkenau" - (Italie) : Staffetta "sab 16 mag, manifestazione nazionale antirazzista dei rom e dei sinti" - (Italie) : Il manifesto "la rivolta di rom e sinti" - (Internationnal) : Open Society Foundations "The forgotten history of Romani Resistance"

 

Infos

Programme

Programme de la fête de l'insurrection Gitane 2016.

Plan

Plan d'accès - Parvis de la Basilique St Denis

Boutique

Nous soutenir.

Articles

Réquisitoire du masque de la vie nue contre le monstre du racisme d’état comparu

Réquisitoire du masque de la vie nue contre le monstre du[...]

Il y avait en cette compagnie des sorcières

« Les plus pauvres créatures qu’on ne vit jamais venir[...]

Tribune politique

18 Mai – 18h30 : Tribune de[...]

18 Mai 2014 Avava-Ovava : En présence des auteurs

Avava-Ovava : En présence des auteurs Textes de Anina[...]

18 Mai 2014 Présence d’Eric Fassin

  Roms & riverains : En présence d’Eric Fassin[...]

18 Mai Présence de Raymond Gurême

  Le 18 Mai à 11h00 – Rencontre débat avec M.[...]

7 Mai 2014 : PALAIS DE TOKYO Intervention publique, à partir de 19 h.

  7 mai 2014 : PALAIS DE TOKYO Intervention[...]

Une menace s’est abattue sur nous…

Une menace s’est abattue sur nous, son poids est l’aloi[...]

Invités

 

Raymond Gurême

Résistant, déporté, survivant français du "génocide des tziganes" Raymond Gurême est l'auteur avec Isabelle Ligner du récit-témoignage : "Interdit aux nomades". Président d'honneur de La Voix des Rroms, il est particulièrement engagé contre les violences policières.

Vicente Rodriguez Fernandez

Activiste Rrom

Vicente Rodriguez dit "magneto" est un rrom espagnol, animateur du mouvement de la jeunesse rrom, Concepteur du thème du Yag Bari, mouvement révolutionnaire Rrom internationaliste, il interviendra lors du débat "Arts Martiaux et culture populaire" le Dimanche 15 à 13h30 (Chapiteau politik).

Ludovic Versace

Ludovic Versace, éducateur sportif à St Denis (93) et Ivry (94), militant et membre du projet d'éducation populaire "Yag Bari". Il interviendra dans le débat  "Arts Martiaux et culture populaire" le Dimanche 15 à 13h30 (Chapiteau politique).

Elsa Dorlin

(Présence à confirmer.) Elsa Dorlin est une philosophe contemporaine - professeure de philosophie politique et sociale au département de Science politique de l'université Paris VIII. Elle interviendra lors du débat "Arts Martiaux et culture populaire" le Dimanche 15 à 13h30 (Chapiteau politique).

Laeticia Nonone

 Laetitia Nonone a fondé en 2008 l'association Zonzon 93 pour faire de la prévention de la délinquance et sensibiliser aux réalités du milieu carcéral. A l'initiative d'une activité de self défense 100% féminin, elle interviendra dans le débat "Art Martiaux et culture populaire" le Dimanche 15 à 13h30. (Chapiteau politik) 

 Rroms et Françaises, les femmes d’Hellemmes habitent avec leurs pères, frères, maris et enfants sur une aire d’accueil pour les gens du voyage. Depuis août 2013 elles se sont organisées de façon autonome pour améliorer les conditions de vie de leurs familles. Elles s’attaquent entre autres à l’empoisonnement environnemental, à la privation de droits sociaux, aux abus des gestionnaires de l’aire d’accueil. Elles interviendront dans le débat "Le combat du collectif des femmes d'Hellemmes - Ronchin" le Dimanche 15 à 15h30 (Chapiteau politique) 

Les frères Prizreni

Sujet du film "Trapped by law", Kefaet, Hikmet et Selami, trois jeunes frères ayant grandi à Essen en Allemagne, viendront nous parler de leur exil forcé vers le Kosovo et de leur combat mené face à l'administration et les lois de l'asile allemands.Ils interviendront dans le débat "Rroms, réfugiés" Dimanche 15 à 18h30 (Chapiteau politik) .

Kenan Emini

Kenan Emini (cinéaste, activiste de "Alle Bleinben" Il interviendra dans le débat "Rroms, réfugiés"  Dimanche 15 à 18h30 (Chapiteau politik).

Irvin Mujcic

Survivant du génocide des Musulmans de Bosnie, réfugié en Croatie puis en Italie, Irvin Mujčić est l'un des animateurs du mouvement pacifiste international "In March 4 peace", basé à Sarajevo. Il interviendra dans le débat "Rroms, réfugiés"  Dimanche 15 à 18h30 (Chapiteau politik).

Je suis là

 Idrissa Diallo et Alfousseni Barry. On a envie de déclarer notre présence. On ne transmet presque jamais. Le plus grand problème c'est l'hébergement et les suivis. Il y a beaucoup de choses que l'on ne peut pas faire sans un adulte. C'est un problème si on n'à pas les suivis. On ne peut pas exister comme tout le monde. On ne fait rien sans avoir de renseignements. C'est comme si on nous mets de côté... (Chapiteau Politik).

Lorie la Armenia

Concert gratuit à 21h30. Avec sa danse subtile et envoûtante Lori Bagdassarian, Flamenca dite "La Armenia", et sa troupe nous offre un spectacle flamenco puro, traditionnel et festif (Scène).

Marcela & los murchalesc

Concert gratuit à 22h30. Marcela Cisarova est une chanteuse d'origine Kalderash. Avec Los Murchales ("les hommes d'honneur" en Tsigane), composé de cinq musiciens, savant mélange entre modernité et folklore des pays d'Europe centrale et de l'Est, Marcela & Los murchales vous emmènent sur les chemins caillouteux des "gens du voyage" (Scène).

Hip Hop Metro

Hip Hop Métro est une formation de trois jeunes rroms : Anna Maria Stirbei au chant avec Dany et Mihaï Stirbei, accordéonistes, qui avec leur musique et leur énergie font danser les rames du métro parisien, en live.

Cristian Padure

La Voix des Rroms organise le 15 mai 2016 le cours annuel d'initiation de langue et culture Rromani à l'occasion de la Fête de l'Insurrection Gitane. Le cours aura lieu dans le camion-école de l'ASET 93 avec le formateur Cristian Padure, doctorant 1ère année en langue Rromani (Camion Académie). Détail et inscription ICI..

Ethel Brooks

Activiste rrom de nationalité américaine, Ethel Brooks est professeure agrégée aux départements de la femme et des études de genre et de sociologie à l'Université Rutgers. Elle a été la seconde personnalité rrom à prendre la parole lors de la cérémonie du souvenir de l' "holocauste" à l'Assemblée des Nations Unies.

Gabi Gimenez

Gabi Jimenez est un artiste peintre, plasticien français et Gitan. Il vit à Marnes, près de Paris. Il a représenté la France au premier pavillon rrom à la Biennale Internationnale d'art contemporain de Venise et expose ses toiles partout en France et en Europe. Comme citoyen, il s'engage depuis longtemps pour la mémoire de la tragédie des Tsiganes en France pendant et après la Seconde Guerre mondiale, mettant l'accent notamment sur leur dignité et leur citoyenneté.

Delaine Le Bas

Delaine Le Bas est une artiste rrom contemporaine de nationalité britannique. Elle expose en Angleterre, aux États-Unis et en Europe. Son œuvre met en jeu les thèmes de la "race", du genre et de la relation entre ces concepts. Ces thèmes sont développés sur les supports variés tels que la peinture, le collage, la sculpture ou l'installation.

Damian Le Bas

Artiste britannique appartenant à la communauté "gypsy", Damian Le Bas a étudié au "Royal College of Art" de Londres. Le nom Le Bas est hérité de survivants du massacre des "Black Dutch Huguenot Manouches". Le thème de la violence politique de masse est au centre de son œuvre de peintre.

Le programme en quelques lignes Dimanche 15 Mai 2016
  • 11h00 : Petite parade populaire
  • 11h30 - 13h00 : Rencontre entre Raymond Gurême, survivant du génocide du cinéma forain et l'association "cinéma voyageur" ( dans le cinéma Forain)
  • 13h30 : Assemblée : Art martial et culture populaire (au chapiteau politik)
  • 15h30 : Assemblée : Le combat collectif des femmes d'Hellemmes - Ronchin. Projection et interventions publiques (au chapiteau politik) 
  • 17h00 : Performance Rap "Hip hop métro"
  • 17h30 : Projection : "Trapped by law" Documentaire de Sami Mustafa (2015) (dans le cinéma forain)
  • 18h30 : Assemblée : Rroms, réfugiés (chapiteau politik) 
  • 20h30 : Ouverture bal politique (Scène)
  • Concerts gratuits :
  • 21h00 : Hip hop Rrom : RomaArtAction (Scène)
  • 21h30 : Flamenco (Scène)
  • 22h30 : Danses et chants Tziganes (Scène)
  • 00h00 : Dj Rrom & Roll (Scène)
Éléments Permanents  
  • Forum des organisations exilées
  • Ambassade rromani par PrisAc (performances artistiques)
  • Chapiteau politik : Librairie " Folies d'encre", Edition " Al Dante"
  • Camion académie : Initiation à la langue et la civilisation rromani par Cristian Padure. Inscriptions : padurecristian@yahoo.com
  • Fête foraine et petits chevaux
  • Camion projection : Projection permanente, petits films d'habitat d'exil
  • Cabane déracialisante , exposition samaritain
  • Stand boisson et restauration
Retrouvez la page du programme en détail ICI et le programme en format PDF ici    

Contact

Bande annonce - Fête de l'insurrection Gitane 2015

Vidéo Flash Mob Insurrection Gitane 2015

Vidéo 16 Mai 2014

Soutiens

 
logo ville cartouche Open_Society EU-Embassade
 Ville de St Denis 93  Fondation Open society  Ambassade des États Unis
   
TOP